Outils d'accessibilité

Skip to main content

Quand nous rêvons, nous sommes dans la 4ᵉ dimension, le monde astral (émotions, imaginations…).

L'inconscient pourrait s'apparenter à un ami, un allié, un guide, un esprit qui nous adresse un message.

Tout ce qui est enfoui dans L'inconscient peut nous influencer sans qu'on s'en rende compte.

Les rêves font partis d'une réalité, on fait l'expérience d'une réalité qui appartient à nous même, elle est le reflet de ce que nous sommes au niveau conscient, mais aussi au niveau inconscient (fonctionnement, mécanisme, champs énergétiques, et champs de conscience).

Lors des rêves, l'inconscient va avoir un rôle très important, il révèle notre réalité personnelle, et tout ce qui nous constitue.

Parce que pour évoluer, se réaliser, s'accomplir, il est nécessaire de devenir conscient de ce que nous sommes inconsciemment.

C'est un peu cette part de nous qui est l'ombre, elle génère et crée une part de notre réalité et de notre énergie.

Si nous prenons conscience des rêves et de quoi nous rêvons, nous pouvons devenir conscient des mécanismes, des traits de notre inconscient.

La réalité des rêves, c'est que cela montre nos fonctionnements inconscients, des croyances, des peurs, des attentes, des frustrations, des rancœurs, des émotions, des pensées, des désirs refoulés, tout ce qui est dans l'ombre, dans notre personnalité, notre histoire.

Une réalité personnelle, comme un simulateur pour notre conscience, qui vit, existe et réalise certaines histoires en autonomie pendant la nuit.

Et c'est une manière pour nous d'avoir conscience de ce qui se passe, quand nous arrêtons d'avoir les commandes et que nous laissons notre conscience exister d'une manière autonome, on peut s'apercevoir d'un recul sur les mécanismes et les fonctionnements qui existent à l'intérieur de nous.

Le rêve est donc un simulateur qui n'appartient qu'à nous-mêmes, et nous pouvons nous en servir pour avoir du recul sur soi-même, pour prendre conscience, et devenir conscient de cette part de nous, inconsciente.

Ça, nous le savons depuis avant l'antiquité, beaucoup de Sages savaient que les rêves avaient une importance cruciale et fondamentale.
Nous recevons des messages, c'est un terrain d'expression pour la conscience, mais souvent ces messages sont délivrés sous forme de métaphores, parce que c'est la manière dont s'expriment les rêves, il ne faut pas les prendre au 1er degré, ce n'est pas ce qu'il se passe qui est important, c'est pourquoi ça se passe, c'est retenir l'émotion qui s'en dégage, si je prends du recul, que je sors de la scène, qu'est-ce qu'il se passe, quels sont les mécanismes, les croyances, les émotions qui s'expriment dans ce rêve.

Si on apprend à prendre du recul sur les rêves, on peut devenir conscient de notre inconscient et ça nous permet de grandir en conscience, de prendre conscience de certaines blessures, mécanismes, de traits inconscients que l'on a à l'intérieur de nous et c'est hyper intéressant pour évoluer intérieurement.

Les rêves, les états de conscience modifiés offrent une fenêtre d'observation sur nos mécanismes, nos projections pour retrouver l'essence de notre être.

Le mystère du féminin sacré :
"Le monde des femmes chamanes est fait de perception subtile, très fines, où règne le non-dit de leur nature. C'est un monde voilé et sensuel, à goût de miel, très différents du nôtre, un milieu suave où tout est suggéré, où l'intelligence et les discours rationnels ne servent à rien."
source : La nuit des chamanes